Renseignements importants en réponse à la COVID-19

Récipiendaire vedette : Sans limites – Cplc (ret) Trevor Vautour

64822805_10163161181045354_9132688617058074624_n.jpg

« Le 1er février 2019, j'ai été sélectionné pour devenir membre de l'Équipe Canada aux Warrior Games de 2019. La puissance d'une simple phrase “Vous avez été choisi comme membre de l'Équipe Canada ” a suffi à ranimer une flamme que je croyais définitivement éteinte. » 

Je me suis enrôlé dans les FAC le 22 avril 2004 comme soldat d'infanterie. Stimulé par le grand leadership et l'encouragement soutenu de ma famille au sein de l'unité, j'ai atteint l'état physique et mental requis pour soumettre ma candidature, en 2007, en vue de participer au processus de sélection du Régiment d'opérations spéciales du Canada. Après avoir répondu aux normes de sélection et achevé les cours nécessaires pour devenir opérateur des Forces spéciales, j'ai été choisi en mai 2008, et j'ai commencé immédiatement à servir au sein de mon nouveau régiment. 

J'ai participé à de nombreuses missions en Afghanistan et en Afrique. Durant les 14 années que j'ai passées au sein des FAC, Sans limites n'évoquait pas grand-chose pour moi. Tout a changé en septembre 2014, lorsque j'ai été atteint dans le dos et grièvement blessé lors d'un incident de tir ami. Cela signifiait pour moi de devoir réapprendre toutes les capacités de base que je tenais pour acquises avant d'être blessé, comme marcher ou prendre mes enfants dans mes bras. Des membres libérés m'ont informé du soutien que Sans limites pourrait m'offrir pour m'aider à traverser cette période difficile.

Après des années de réadaptation, je me suis rendu à l’évidence que ma condition médicale ne me permettrait plus de retourner au combat malgré toute la volonté du monde. L'uniforme qui me donnait une identité et un but était désormais chose du passé. Ne sachant plus ce que l’avenir me réservait, j'ai commencé à me couper du monde extérieur.

Lors d'une nuit de navigation sur Internet, j'ai vu une vidéo promotionnelle portant sur les Warrior Games de 2019, à Tampa Bay. C’est alors que Sans limites est devenu pour moi une réalité et une organisation qui me tiendra toujours à cœur. Sans limites m'a fait comprendre que même si je ne portais plus l’uniforme, je devais conserver mon identité et ma passion à aider les autres. Il m'a aussi montré que de nombreux militaires avaient fait face aux mêmes problèmes que moi, et il m'a fourni les outils pour surmonter les miens et m'adapter à ma nouvelle vie.

Le 1er février 2019, j’ai été sélectionné pour devenir membre de l’Équipe Canada aux Warrior Games de 2019. La puissance d’une simple phrase « Vous avez été choisi comme membre de l’Équipe Canada » a suffi à ranimer une flamme que je croyais définitivement éteinte depuis ma blessure. Le camp d'entraînement m’a permis de constater le pouvoir des sports adaptés et m’a donné l’occasion de tisser des liens avec d'autres militaires aux prises avec des blessures qui apprenaient comment s'adapter à de nouveaux choix de vie. Sans limites a rendu tout cela possible.

Maintenant, avec les Warrior Games qui sont terminés et mes nouveaux outils et coéquipiers, je sens que je peux m'adapter et affronter ma nouvelle vie. Je continue de me dépasser à l'entraînement, de sensibiliser les gens aux initiatives de Sans limites et de venir en aide à ceux qui en ont besoin en faisant du bénévolat à l'échelon local et international. 

Cliquez ici pour la prochaine histoire dans notre bulletin!
 

Haut