Renseignements importants en réponse à la COVID-19

Recipient Spotlight

Faites la connaissance de Jolene


JoleneOsztian.JPG

Dites-nous où vous en êtes! Comment vont vos études depuis que vous avez reçu une bourse? Qu’étudiez-vous, et qu’espérez-vous faire après vos études?​
 
Depuis que j’ai reçu ma bourse d’études, j’ai commencé un baccalauréat ès arts de quatre ans à l’Université Brandon, au Manitoba. Présentement, je me spécialise en psychologie, mais j’hésite encore sur le choix d’une mineure. Un grand nombre de cours que j’ai suivis m’ont aidée à élargir mes horizons et m’ont présenté plusieurs options pour la poursuite d’une mineure. Je considère sérieusement faire une mineure en sociologie de la criminalité et de la délinquance, en sciences politiques ou en études des genres. Ce sont toutes des disciplines très intéressantes qui m’aideraient dans la poursuite de mes études supérieures et l’obtention d’un doctorat en psychologie ou d’un diplôme pour devenir avocate. J’espère qu’à mesure que mes études progresseront, je trouverai le
parcours qui me convient le mieux ou découvrirai une voie nouvelle et stimulante. Qui sait, peut-être qu’un jour je me lancerai en politique! L’université a été une expérience tellement incroyable jusqu’ici, et beaucoup de mes professeurs se disent plutôt impressionnés par mon travail et m’ont invitée à m’inscrire aux programmes spécialisés de leur faculté. Naturellement, j’ai encore beaucoup de travail à faire en une courte période de temps à l’université, mais jusqu’ici, j’ai réussi à faire face aux défis et à atteindre une moyenne pondérée cumulative de 3,7 sur 4 en un seul trimestre tout en continuant de travailler à temps partiel dans un grand magasin local.

Comment avez-vous appris l’existence du Programme national de bourses d’études d’Appuyons nos troupes?

C’est mon père qui m’en a parlé. Il est adjudant et affecté en Ontario.

Comme membre d’une famille de militaire, qu’a représenté pour vous l’obtention d’une bourse d’études d’Appuyons nos troupes?

Issue d’une famille de militaire, j’ai connu les difficultés de vivre dans une famille monoparentale durant de longues périodes. Cette expérience m’a aidée considérablement dans la prise de décisions financières importantes. Voir que des gens se regroupent pour tendre la main à des personnes comme moi en faisant savoir aux familles de militaires qu’on se soucie de leurs difficultés et qu’on voit leur potentiel est carrément incroyable.

Pourquoi, selon vous, les bourses d’études sont-elles si importantes pour les familles des militaires?​

Faire partie d’une famille de militaires n’est jamais facile. On apprend vite à affronter les pertes et les déceptions, mais on en tire aussi d’importantes leçons de vie. Comme c’est le cas ailleurs dans la société, certaines familles de militaires sont plus privilégiées que d’autres qui font face à divers types de difficultés dans leur ménage. Aller à la rencontre des gens et prendre le temps d’écouter leur histoire, leur faire savoir qu’on voit leur potentiel et qu’on se soucie d’eux est incroyablement important pour les enfants des familles des militaires, spécialement pour ceux qui, comme moi, ont vécu dans un logement situé dans une base ou qui continuent d’y vivre, les personnes qui ont subi une grande perte et celles qui n’ont pas eu la possibilité de se faire entendre.

Que diriez-vous à quelqu’un qui envisage de verser un don au Programme national de bourses d’études?

« N’hésitez pas, donnez! » Le Programme national de bourses d’études offre un soutien tellement incroyable et important aux jeunes d’aujourd’hui, leur permettant de suivre leurs passions dans l’espoir d’un avenir meilleur. Savoir que tant de personnes comprennent ce que j’ai à offrir et m’ont aidée à payer mes études est un sentiment si incroyable que je me sens encore plus motivée à obtenir mon diplôme. Sans le soutien et la bonté de ces gens, le monde serait beaucoup plus sombre et je trouverais encore plus difficile d’essayer de l’améliorer. Si vous croyez que des personnes ont quelque chose à offrir pour bâtir un monde meilleur, donnez-leur la chance de partir du bon pied. Vous aurez peut-être exercé un impact beaucoup plus positif sur leur vie que vous ne l’imaginez, et ce, de bien des manières.

Haut