Renseignements importants en réponse à la COVID-19
Le parcours du combattant : la réinstallation d'une famille de militaires ayant un enfant avec des besoins spéciaux

Le parcours du combattant : la réinstallation d'une famille de militaires ayant un enfant avec des besoins spéciaux

Le service militaire de Corey a occasionné de nombreux déménagements pour lui et sa famille, d'une province à l'autre et outre-mer.

Corey est fier d’avoir servi dans l’Aviation royale canadienne durant 23 ans.

Corey et sa femme Carolann ont deux enfants : Charissa et Caleb. Leur fils Caleb, âgé de six ans, souffre du trouble du spectre de l'autisme et nécessite des soins de santé qui généralement coûtent cher, selon l'endroit où vit la famille.

Les familles des militaires trouvent souvent difficile d'obtenir des soins spécialisés lorsqu'ils déménagent d'une province à l'autre en raison des affectations de leurs proches selon les besoins opérationnels.

Lors de la réinstallation, les familles des militaires ayant un enfant avec des besoins spéciaux qui avaient accès dans leur province à des soins de santé spécialisés essentiels, comme l'ergothérapie, l'orthophonie, la physiothérapie ou le counseling en santé mentale, se retrouvent inscrites sur des listes d'attente dans leur province d'adoption. L’enfant risque alors de ne pas recevoir de soins spécialisés pendant de longues périodes si la famille est incapable de se payer des services privés.

Dans le cas de Corey et Carolann, les services thérapeutiques et d'évaluation comportementale prodigués à Caleb étaient couverts jusqu'à un certain âge dans la province où ils vivaient. Or, la réalité a changé lors de leur récent déménagement dans une autre province. Cette fois, le fardeau financier causé par le déménagement devenait incroyablement lourd pour la famille.

« Lorsqu'on déménage, c'est accablant de devoir trouver de nouveaux médecins et spécialistes. Dans notre cas, en plus d'assurer la logistique habituelle d'un déménagement, il fallait organiser tous les soins et services spécialisés qui accompagnent le fait d'avoir un enfant avec des besoins spéciaux », indique Carolann.

Heureusement, la famille a appris qu'Appuyons nos troupes pouvait lui offrir une subvention pour les personnes ayant des besoins spéciaux allant de 500 $ à 2 000 $ afin de compenser les coûts supplémentaires associés aux soins prodigués à Caleb.  Ces coûts sont directement liés au service militaire de Corey et aux fréquentes réinstallations de sa famille.

Les services d'un ergothérapeute ont considérablement amélioré l'équilibre de Caleb. « Cela change tout. Notre fils est maintenant plus confiant. Nous pouvons profiter du plaisir de faire des choses en famille, comme d'aller camper, sans nous soucier des questions d'argent, et Caleb est heureux. »

« Appuyons nos troupes nous a soulagés du fardeau et des tensions qui pesaient sur notre famille, et nous pouvons profiter du plaisir d'être ensemble. Merci de nous donner cette chance d'accéder à des ressources nécessaires. »

Lettre du CDir applaudissant la force de notre communauté durant la pandémie

En savoir davantage
Haut